Jeudi dernier, à savoir le 2 juin, Google, Microsoft et Yahoo! se sont mis d’accord sur un format permettant de décrire de façon plus précise le contenu d’un site ou d’une page web : les microdonnées (ou microdata).